Mon plus beau moment d’antenne avec Olivier et Jean Claude, pour le Télévie. (VIDEO)

J’ai vécu cette semaine ce qui constitue sans doute le plus beau moment de direct qu’il m’ait été donné de vivre sur l’antenne d’une radio, en l’occurrence BelRTL . Une très belle histoire que je partage avec vous.

Sur BelRTL, j’anime chaque jour « le bon choix » en direct entre 11h et 12h30, un jeu dans lequel les candidats doivent composer une partition musicale à l’aide des notes de la gamme pour déclencher l’ouverture d’un coffre fort contenant de l’argent. Chaque note correspond à une épreuve amusante qui permet d’ajouter de l’argent au coffre, ou à la cagnotte du candidat.

A deux reprises, des « challengers » viennent jouer en marge du candidat dans l’objectif d’affronter ce dernier en duel et de prendre sa place.

Ce jour là, Olivier était le candidat du jour et Jean Claude était son adversaire. Jean Claude avait promis que s’il gagnait l’émission, il offrirait près de 2000 euros de ses gains au télévie, l’opération caritative qui nous tient tant à coeur dans l’équipe et qui vise à lutter contre le cancer.

Olivier perd son duel face à Jean Claude, ce dernier prend donc sa place dans l’émission. Et c’est là que le miracle s’est produit.

Olivier, sûr de posséder toutes les bonnes notes , choisit donc d’aider Jean Claude en lui donnant les dernières notes qui permettront à ce dernier de composer la bonne partition et donc d’ouvrir le coffre. J’accepte de modifier les règles du jeu, pour la bonne cause : ce sont près de 2000 euros de gains que Jean Claude n’hésitera pas à donner intégralement au télévie.

Réécoutez ce beau moment ici :

Ce sont des dizaines de messages qui vont arriver dans la foulée par SMS, sur mon Facebook, par mail, … Des auditeurs, tous émus du geste des deux hommes, qui souhaitent manifester leur soutien et leur admiration. Moi même j’ai du mal à contenir mon émotion à l’antenne, ma gorge se noue et j’ai la voix tremblotante. Je suis réellement touché par ce geste, je suis conscient de vivre un moment exceptionnel.

Je dois rendre l’antenne à l’info. Le micro se coupe, un grand sourire se dessine sur mon visage, et je confesse volontiers qu’à ce moment là j’ai les yeux humides. Je me pose plein de questions. J’essaye d’imaginer le visage de Jean Claude et d’Olivier, à quoi ressemblent ils ? Que font ils dans la vie ? Pourquoi ont ils fait cela ? Qu’est ce qui peut pousser deux anonymes à faire preuve d’une telle générosité ?  Ce geste est il celui d’hommes « aisés » ou , au contraire,  de gens qui n’ont pas beaucoup les moyens mais qui rêvent, comme nous, de vaincre ce diable de Cancer qui a emporté tant de nos proches ?

Le reste de la journée sera consacré au travail, avec un coeur un peu plus léger que la normale. Un sentiment de bien être qui ne me quittera plus de la journée.

Le soir même, je rentre chez moi et je décide d’appeler Jean Claude pour le remercier. Lui dire combien j’ai été touché par ce geste, mais le remercier aussi pour l’émotion qu’il m’a donné de vivre.

–  » Mais, Jean Claude, pourquoi avez vous fait cela ? vous auriez pu profiter de cet argent pour vous, pour votre famille, pour partir en vacances, que sais je encore ?  »

–  » Ils en ont plus besoin que moi. Cet argent aurait sans douté amélioré ma vie mais ne l’aurait pas changé. Vous savez, si je n’avais pas gagné votre émission, je n’aurais pas pu faire un tel don. Je n’ai pas les moyens. Mais là j’ai profité de l’occasion »

Tout simplement.

En cette période troublée ou l’actualité nous amène chaque jour son lot de catastrophes, je veux souligner cela. Je veux profiter à fond de cette lueur d’espoir. On lit et on entend beaucoup trop d’horreurs dans les médias en ce moment. Cet instant de grâce que nous avons vécu par l’intermédiaire de la radio doit être souligné, partagé, encouragé.

Je me mets à rêver que nombreux sont les auditeurs qui, en écoutant ce moment, feront un geste pour la recherche. Ce sont paraît il les petits ruisseaux qui font les grandes rivières. 2000 euros, c’est une goutte d’eau dans l’océan de la recherche, mais c’est tellement important.

La radio a encore réussi son coup : apporter l’émotion et les images qu’elle seule peut nous offrir. La plus belle des images : celle de la solidarité. La radio peut changer les choses. NOUS pouvons changer les choses. La preuve !

 

Jean Claude aura même les honneurs de la presse et du Journal Télévisé pour son geste. Amplement mérité !

Le gagnant d’un jeu sur Bel-RTL verse son gain au Télévie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *